Buenos Aires - Le ministère argentin de la santé a décidé de lever l’obligation d’isolement à laquelle étaient soumises les personnes contacts des cas positifs au covid, à condition qu’elles soient vaccinées.

La ministre de la santé, Carla Vizzotti, a annoncé mardi que les contacts vaccinés et asymptomatiques des personnes atteintes de covid sont dispensés du confinement, mais ils doivent subir un test PCR entre le troisième et le cinquième jour de contact.

Cette décision d’allègement, qui a été adoptée par le Conseil fédéral de la santé, stipule que les contacts non vaccinés sont obligés de s’isoler.

Dans des déclarations à une radio locale, la ministre a justifié cette mesure par le fort impact de l'absentéisme dans des secteurs vitaux, tels le transport aérien, la protection civile, la sécurité publique et l’énergie.

Lundi, la compagnie aérienne publique « Aerolineas Argentinas » avait annulé plusieurs vols à cause de la contagion de 1200 de ses pilotes et employés.

Cette nouvelle mesure, qui constitue un "changement de paradigme" dans la surveillance de la pandémie, intervient à un moment où l’Argentine enregistre une hausse vertigineuse des cas positifs.

Le seuil de 100 mille cas quotidiens a été à plusieurs reprises franchi la semaine dernière à cause du variant Omicron.

Le cumul des contagions a enregistré une hausse de 770% au cours des 14 derniers jours.