Séoul - La propagation de l’omicron, le variant hautement contagieux du Covid-19, accentue les risques pour l’économie sud-coréenne après la reprise fragile enregistrée en 2021, a indiqué mardi un think-tank étatique.
   « En raison de la propagation du variant omicron durant les dernières semaines, les risques s’aggravent au moment où plusieurs pays adoptent des mesures de contrôle plus strictes et où les marchés financiers plongent dans l’instabilité », a dit le Korea Development Institute (KDI) dans son rapport mensuel d’évaluation économique.
   La Banque centrale sud-coréenne prévoit un taux de croissance de 3 pc de cette quatrième puissance économique du continent asiatique en 2022 contre 4 pc en 2021. Cependant, la reprise des cas d’infection au Covid-19 et l’apparition du variant omicron dans le pays ont aggravé les craintes d’un retour de la crise.
   La semaine dernière, l’Assemblée nationale sud-coréenne a adopté un budget gouvernemental d’un montant record de 607.700 milliards de wons (environ 516,3 milliards de dollars US) pour l’exercice 2022 pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie et à d’autres dépenses.
   Mardi, le ministère de l’Économie et des Finances a fait savoir le gouvernement compte allouer pas moins de 73 pc de ce budget durant le premier semestre 2022 pour soutenir la reprise économique et faire face aux effets de la pandémie.
   Dans son analyse de l’état de l’économie sud-coréenne, le KDI, tout en notant l’amélioration des résultats de l’industrie des services du pays, a mis en garde que le secteur manufacturier fait face à des perspectives peu prometteuses en raison des obstacles à l’accès aux marchés en raison des restrictions liées à la propagation de la pandémie.
   A ce jour, les autorités sud-coréennes ont détecté 36 infections par le nouveau variant. Le nombre d’infections quotidiennes au Covid-19 a, quant à lui, atteint mardi 4.954, a dit l’Agence sud-coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA). Pas moins de 64 personnes ont succombé à la maladie portant le nombre total de décès à 3.957 depuis le début de la maladie.
   Le nombre des infections quotidiennes avait atteint samedi dernier un record de 5.127.
   La Corée du Sud a entamé lundi la mise en œuvre de mesures de contrôle plus strictes dans le but de contrôler la propagation du nouveau variant.
   En vertu des nouvelles mesures, qui mettent fin au processus d’allègement des restrictions entamé en novembre dernier dans le cadre d’un plan baptisé « vivre avec le Covid-19 », les rassemblements privés seront limités à six personnes dans le grand Séoul et à huit dans les autres régions du pays.
   Le passe vaccinal et le test PCR négatif sont désormais exigés pour accéder à certains lieux publics dont les restaurants, les cafés, les théâtres et les salles de cinéma. Ces mesures resteront en vigueur jusqu’au 2 janvier.