Tokyo - Le Japon aidera les pays en développement dans leurs mesures de lutte contre le coronavirus avec une aide cumulée de 5 milliards de dollars US, a déclaré jeudi le Premier ministre Fumio Kishida lors d'un sommet mondial visant à galvaniser les efforts de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Dans un message vidéo, M. Kishida a promis que le Japon ferait sa part pour renforcer le système de santé mondial afin de se préparer aux futures pandémies.

Le sommet, le deuxième du genre, a suscité de nouveaux engagements financiers pour un total de plus de 3 milliards USD, selon le gouvernement américain, qui a co-organisé l'événement avec le Belize, l'Allemagne, l'Indonésie et le Sénégal.

L'aide de 5 milliards de dollars du Japon comprend des contributions financières au programme de partage des vaccins COVAX dirigé par les Nations unies. Le Japon fournira jusqu'à 200 millions de dollars par l'intermédiaire de l'Agence japonaise de coopération internationale pour aider à renforcer la capacité de fabrication locale de vaccins et de médicaments en Afrique, a déclaré M. Kishida.

Le sommet a été organisé pour garantir l'accès des personnes vulnérables aux vaccins, aux tests et aux traitements et pour prévenir les futures crises sanitaires.

"Le Japon est déterminé à continuer de diriger les efforts internationaux visant à atteindre la couverture sanitaire universelle" par le biais d'événements organisés par le Japon dans les mois à venir, a souligné M. Kishida.

Les dirigeants du groupe "Quad", composé de l'Australie, de l'Inde, du Japon et des États-Unis, devraient se réunir dans le courant du mois, tandis que le Japon devrait succéder à l'Allemagne à la présidence du Groupe des Sept l'année prochaine.

Au cours du sommet, les États-Unis se sont engagés à augmenter de 200 millions de dollars supplémentaires leur contribution initiale à la création d'un nouveau fonds de préparation aux pandémies et de sécurité sanitaire mondiale à la Banque mondiale, portant ainsi leur engagement total à 450 millions de dollars.