Brasilia – Le Brésil, l'un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, a autorisé, jeudi, l'utilisation d'urgence du vaccin contre le covid-19 de la société chinoise Sinovac chez les enfants et les adolescents.

L'Agence nationale de surveillance de la santé du Brésil (Anvisa) a donné le feu vert pour l'utilisation du "Coronavac" pour la population non immunodéprimée entre 6 et 17 ans, après avoir vérifié la sécurité et l'efficacité du vaccin.

Jusqu'à présent, seul le vaccin Pfizer/BioNTech était autorisé pour les mineurs.

L'approbation du vaccin Sinovac répond à une demande de l'Institut Butantan de Sao Paulo, l'une des institutions médicales les plus réputées du Brésil et qui produit localement ledit vaccin grâce à un accord avec le laboratoire chinois.

Butantan a demandé l'autorisation d'appliquer le Coronavac aux enfants de 3 ans, mais Anvisa a augmenté la tranche d'âge autorisée et a également opposé son veto à son utilisation pour ceux qui sont immunodéprimés.

Le gouverneur de Sao Paulo, Joao Doria, a indiqué que l'Institut Butantan dispose de 15 millions de doses de Coronavac "prêtes" à être utilisées et distribuées. Au Brésil, on estime à environ 20,5 millions les enfants âgés entre 5 et 11 ans.

Sinovac a été le vaccin le plus utilisé chez les adultes au cours des premiers mois de la campagne de vaccination au Brésil, qui a débuté le 17 janvier 2021 au Brésil, où 70 % des 213 millions d'habitants ont pris au moins deux doses.

Le Brésil fait actuellement face à une nouvelle vague de la pandémie causée par l'expansion rapide du variant omicron, réputé plus contagieux.

Le pays a dépassé mercredi pour la première fois les 200.000 cas positifs en 24 heures et accumule plus de 621.000 décès et près de 23,5 millions infections.