Paris - Le Premier ministre français Jean Castex a dévoilé, jeudi, le calendrier de "levée progressive" des mesures restrictives prises pour contenir la 5ème vague de l'épidémie du Covid-19.

"Il y a de bonnes raisons d’espérer une amélioration sanitaire à moyen terme", et même "si la situation sanitaire est toujours sérieuse, elle évolue : la vague de variant Delta est en net reflux, quand la vague liée au variant Omicron marque le pas" dans certaines régions de la France, a déclaré le chef du gouvernement lors d’une conférence de presse en compagnie du ministre de la Santé Olivier Véran.

Jean Castex, qui s’est refusé de comparer l'épidémie en cours à une "simple grippe", alors que le pays a enregistré plus de 400.000 nouvelles contaminations sur la seule journée de mercredi, a reconnu que la situation sanitaire semble s'améliorer.

Face à cette nouvelle donne, d'ici à la mi-février, les mesures en vigueur pour contenir la propagation du coronavirus seront progressivement levées. Le recours au vaccin, pivot de la stratégie sanitaire gouvernementale, sera encouragé à travers le passe vaccinal, qui entrera en vigueur lundi prochain, a annoncé le Premier ministre. "Sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel", attendue vendredi.

À partir de lundi, les personnes âgées de 16 ans et plus devront justifier d'un schéma vaccinal complet afin de pouvoir se rendre au cinéma, au théâtre, au restaurant, ou pour prendre un TGV. Le passe vaccinal ne sera cependant pas demandé pour accéder aux établissements sanitaires et médico-sociaux comme les Ehpad ou les hôpitaux.

Mais si " la nécessité" du passe vaccinal "ne fait aucun doute aujourd'hui", ce dispositif "pourrait tout à fait être suspendu si la pression épidémique mais surtout hospitalière venait à se réduire fortement et durablement", a indiqué le Premier ministre.

Lors de cette conférence de presse, le chef du gouvernement français a annoncé deux grandes dates pour l'allègement des mesures sanitaires.

À partir du mercredi 2 février, les personnes pour lesquelles le télétravail était obligatoire trois jours par semaine vont voir disparaître cette contrainte. Le télétravail sera seulement "recommandé". Parallèlement, les lieux recevant du public (salles de spectacle, stades…) ne seront plus soumis à une jauge d'accueil du public. Enfin, l'obligation du port du masque en extérieur, qui s'applique dans certaines villes, sera levée.

Le 16 février, les discothèques vont pouvoir rouvrir et le protocole sanitaire sera allégé dans les bars, stades, cinémas et transports. Enfin, à l’issue des vacances de février, le protocole sanitaire dans les écoles pourrait lui aussi être allégé.

Par ailleurs et en vue de faire progresser encore davantage le taux de vaccination, la France va étendre dès ce lundi, sans que cela soit obligatoire, le rappel vaccinal à tous les adolescents âgés de 12 à 17 ans. Concernant les enfants de 5 à 11 ans, le gouvernement va également faciliter leur vaccination en autorisant davantage de lieux et de professionnels à pouvoir réaliser cette injection.