Hong Kong - Les passagers aériens en provenance de 153 pays classés à haut risque sanitaire ne pourront plus transiter par Hong Kong, afin de prévenir la propagation de la Covid-19, a annoncé vendredi l'aéroport de la ville.

Cette suspension, qui concerne tous les pays classés à haut risque sanitaire par les autorités de l'ancienne enclave britannique, prendra effet dimanche pour une durée d'un mois, a indiqué l'aéroport sur son site internet.

Cette mesure vise à "contrôler la propagation du très contagieux variant Omicron du Covid-19", selon la même source.

Depuis le 8 janvier, les autorités de Hong Kong ont interdit l'accès à son territoire à tout passager ayant séjourné plus de deux heures au cours des 21 derniers jours dans huit pays: Australie, Canada, Etats-Unis, France, Inde, Pakistan, Philippines et Royaume-Uni.

Entrer à Hong Kong restera possible à condition d'être vacciné et moyennant 21 jours de quarantaine.

Avec la Chine continentale, Hong Kong est l'un des derniers endroits du monde à appliquer la stratégie de "zéro Covid", consistant à éviter à tout prix la propagation du coronavirus sur son territoire et en une politique draconienne d'isolement des malades et de leurs contacts.