Paris - La France a annoncé mercredi la prolongation de la suspension des vols depuis l’Afrique australe, décidée après la détection d’un variant très contagieux du Covid-19 qui se répand à travers la planète.

"Nous avons prolongé ce matin même la suspension des vols depuis sept pays d'Afrique australe jusqu'à samedi", a annoncé sur RTL le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune.

"Aujourd'hui, 23 pays européens ont pris les mêmes mesures de restrictions d'accès ou de suspension pure et simple des vols, nous sommes très stricts là-dessus", a-t-il indiqué.

Le responsable gouvernemental français a également évoqué "un protocole extrêmement renforcé d'ici samedi, que nous sommes en train de définir en coordination avec nos partenaires européens pour être plus efficaces. Il correspond à ce qu'on appelle les pays en liste rouge". L’objectif est de "vérifier que le variant Omicron ne rentre le moins possible sur notre territoire".

Un premier cas positif au variant Omicron du coronavirus a été identifié sur l'île française de La Réunion, a confirmé, mardi, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal.

Le patient testé positif a séjourné au Mozambique du 14 au 19 novembre avant de retourner à La Réunion le 21.

Dimanche, le porte-parole du gouvernement français avait indiqué qu'"une dizaine" de cas possibles de porteurs du variant Omicron avait été identifiée et était en train d'être séquencée.

De son côté, le ministère de la Santé avait affirmé qu'il "surveillait avec une attention particulière les territoires ultramarins de La Réunion et Mayotte qui sont en lien direct ou indirect avec (les sept) pays" d'Afrique Australe (Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Zimbabwe).

Face au variant Omicron, la France a décidé, samedi, d'isoler les cas contacts même vaccinés. Toute personne "contact" d'une autre, testée positive au nouveau variant du coronavirus Omicron, devra être isolée même si elle est vaccinée, a indiqué le ministère de la Santé dans une note envoyée aux établissements et professionnels de santé.