Dakhla - Les efforts visant à réussir l'opération de vaccination des élèves de 12 à 17 ans contre le nouveau Coronavirus (Covid-19) se poursuivent dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Les membres du comité régional, composé des représentants de la wilaya de la région, de l'Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) et de la Direction régionale de la santé, ont effectué récemment une visite aux centres de vaccination au niveau des écoles primaires de Abdelkrim El Khattabi et Mohammed V, relevant de la province d'Oued Eddahab, indique un communiqué de la direction régionale de la Communication.

Au cours de cette visite, le comité s'est arrêté sur la disponibilité des centres de vaccination, notamment en ce qui concerne la disponibilité d'espaces suffisants pour accueillir les élèves lors de la vaccination.

En marge de cette visite, une réunion s'est tenue en vue de déterminer les engagements des parties concernées par l’opération de vaccination de tous les écoliers de la tranche d’âge ciblée, à partir de l’enregistrement des élèves jusqu’à la prise de la dose de vaccin.

Dans ce cadre, l'AREF s’est penchée sur les mesures organisationnelles liées à l'accueil des élèves concernés dans les centres de vaccination, en compagnie de leurs tuteurs et l’enregistrement des élèves, en mettant à leurs dispositions un formulaire de demande d'autorisation à remplir par leurs tuteurs pour qu’ils puissent bénéficier de la vaccination.

De son côté, la Direction de la Santé s'est engagée à équiper les salles de vaccination du matériel nécessaire à l'opération, en mettant en place des affiches et autres moyens de communication et de sensibilisation.

A noter que l’opération de vaccination des élèves âgés de 12 à 17 ans s’inscrit dans la stratégie nationale adoptée par le ministère de la Santé, conformément à la mise en œuvre des Orientions royales, en vue d’atteindre une immunité collective à même de permettre le retour à la vie normale dans les brefs délais.

Cette stratégie vise également à assurer les conditions d’une rentrée scolaire sûre et stable au profit des élèves, à même de réunir les conditions appropriées pour l'adoption du mode de "l’enseignement présentiel" pour tous les élèves.