Cette décision a été prise lors du Conseil des ministres pour "contenir dans la mesure du possible les contaminations liées" aux variants, a indiqué, mardi, la porte-parole du gouvernement María Jesús Montero.

La prolongation de ces restrictions "était nécessaire pour contenir le plus grand nombre possible de cas confirmés d'épidémie, notamment en raison de ces nouvelles variantes qui sont apparues dans ces pays", a précisé Mme Montero.

A l’instar d'autres pays, l'Espagne avait suspendu fin décembre les arrivées de passagers en provenance du Royaume-Uni, sauf pour les Espagnols et les résidents étrangers en Espagne, en raison de l'expansion de la souche britannique, plus contagieuse.

Le gouvernement avait annoncé, début février, une stricte limitation des arrivées en provenance cette fois du Brésil et d'Afrique du Sud, à cause également des variants du coronavirus détectés dans ces deux pays.

Le ministère espagnol de la Santé a annoncé l’existence d’au moins sept variants du coronavirus dans le pays, c'est-à-dire ceux qui se transmettent plus rapidement, qui sont plus virulentes (provoquent une maladie plus grave ou une mortalité plus élevée) ou qui peuvent échapper à l'effet du vaccin.

Selon les données d'un nouveau rapport du ministère, 916 positifs de ces nouvelles souches ont été confirmés à ce jour en Espagne.