Mogadiscio - La Somalie a interdit mardi les manifestations de rue en invoquant une hausse des cas de Covid-19.

Le ministère de la Sécurité a indiqué dans un communiqué que le nombre croissant d'infections au Covid-19 a contraint les autorités à fermer la porte à toute manifestation de rue.

Cette interdiction intervient un jour après que les candidats à la présidentielle de l'opposition aient annoncé qu'ils organiseraient des manifestations à Mogadiscio vendredi pour critiquer le président Mohamed Farmaajo pour avoir retardé les élections.

La Somalie, confrontée à une impasse électorale, a vu les cas de Covid-19 augmenter considérablement ce mois-ci, obligeant le ministère de la Santé à ordonner le port de masques en public et à interdire les rassemblements publics.

Le ministère de la Sécurité a averti que «des mesures appropriées» seront prises contre ceux qui défient l'interdiction, y compris les arrestations.

Lundi, l'émissaire de l'ONU pour la Somalie, James Swan, a appelé à un consensus dans ce pays pour tenir des élections "dès que possible" et éviter une escalade après des échanges de tirs vendredi en marge d'une manifestation de l'opposition.