Rabat - Le Chef de gouvernement Saad Dine El Otmani a mis l'accent, lundi, sur la nécessité de développer davantage le secteur des Technologies de l'information et de la communication (TIC) et de l'Offshoring au Maroc, à la lumière en particulier des défis imposés par la pandémie du Covid-19 dans les domaines de la communication et de la digitalisation.

Le secteur des TIC et de l'Offshoring revêt une importance capitale, a insisté M. El Otmani qui recevait le président de la Fédération des technologies de l'information, des télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), Amine Zarouk, son vice-président, Mehdi Alaloui ainsi que le responsable des relations générales et des services, Hatim Benjelloun, relevant que d'énormes opportunités ont émergé de la crise du Covid-19, desquelles le secteur pourrait tirer profit, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

A cet égard, l'APEBI a mis en exergue les multiples opportunités que s'est offertes le secteur des TIC et de l'Offshoring, particulièrement dans le domaine de l'enseignement à travers la création de plateformes numériques pour l'enseignement à distance, en réponse à la conjoncture imposée par le confinement sanitaire, mais aussi pour accompagner le grand chantier de la transformation numérique au Maroc, selon la même source.

Le président de la Fédération, M. Zarouk, estime en ce sens que malgré la perte de milliers d'emplois à cause du coronavirus, la ponte peut être remontée à travers des mesures audacieuses, sur la base des résultats de plusieurs études.

"Ces études ont montré que le secteur pourrait devenir, dans un proche avenir, un pourvoyeur essentiel d'emplois et permettrait la récupération des postes perdus", a-t-il dit, tout en présentant une série de propositions qui contribueront à donner une forte impulsion à certains chantiers lancés dans le Royaume, tels que la simplification des procédures et la digitalisation.

Le chef du gouvernement, poursuit le communiqué, a interagi favorablement avec ces propositions et a promis de les examiner afin d'élaborer un plan d'action susceptible d'accompagner le secteur, en coordination avec le département de tutelle, en l'occurrence le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique.

Une circulaire du chef de gouvernement relative à l'Offshoring avait été publiée fin décembre 2020 et entrée en vigueur début janvier 2021, comportant les mesures incitatives offertes par le Royaume aux entreprises opérant dans ce secteur, qu'elles soient installées dans ou en dehors des unités industrielles intégrées, rappelle le communiqué.